RETOUR TRANSMETTRE IMPRIMER ARCHIVES SAUVEGARDER

Regroupement des offices d'habitation : l'union fait la force
La Société d'habitation du Québec

par La Société d'habitation du Québec

La restructuration du réseau des offices d'habitation (OH), en cours depuis l'automne 2016, avance rapidement avec plus de 92 % d'entre eux qui ont entamé des démarches de regroupements.

La restructuration du réseau des OH résulte d'un consensus entre le Regroupement des offices d'habitation du Québec (ROHQ), la Fédération des locataires d'habitations à loyer modique du Québec (FLHLMQ) et le monde municipal, représenté par la Fédération québécoise des municipalité (FQM) et l'Union des municipalités du Québec (UMQ), sur la nécessité de créer des organisations plus performantes, mieux adaptées aux nouvelles réalités et disposant de ressources adéquates pour remplir pleinement leur mission.

De nombreux avantages

Selon les analyses effectuées par la Société d'habitation du Québec (SHQ), la restructuration du réseau des offices d'habitation aura de nombreux avantages, dont :

  • L'amélioration des services offerts aux locataires;
  • Une plus grande accessibilité aux logements disponibles;
  • Une offre de services équitable dans tout le parc immobilier.

La restructuration du réseau se traduira également par la professionnalisation et la pérennisation des emplois. La présence de personnel à temps complet et d'administrateurs possédant de plus larges compétences en gestion ainsi qu'une connaissance plus approfondie du domaine du logement social contribuera grandement à améliorer les services.

On prévoit aussi une meilleure coordination des activités sur le territoire, une normalisation des pratiques de gestion et une rationalisation des dépenses.

En avril 2016, le ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, M. Martin Coiteux, déclarait lors du congrès annuel du ROHQ : « Le regroupement des offices permettra de consolider et de renforcer le réseau et, ainsi, d'en améliorer la performance, au grand bénéfice des utilisateurs, au premier chef les plus démunis. »

Regroupement des OH à Saguenay

Ces paroles ont trouvé un écho favorable aux oreilles d'Éric Gauthier, directeur général de l'Office municipal d'habitation de Saguenay, qui pilotera au cours des prochains mois le regroupement des 12 offices d'habitation de la MRC du Fjord-du-Saguenay, annoncé en février dernier.

« Au congrès du ROHQ, le ministre avait fait preuve d'ouverture d'esprit en se disant prêt à étudier tout plan de regroupement cohérent. Ça m'avait marqué. Il nous avait dit d'être imaginatifs. Nous n'avons donc pas hésité à soumettre notre plan », explique M. Gauthier.

La force de ce plan de regroupement, c'est qu'il faisait l'unanimité chez les principaux acteurs, élus ou directeurs d'OH de la MRC du Fjord-du-Saguenay, soutient M. Gauthier : « C'est souvent plus difficile de convaincre les petites villes d'embarquer dans ce genre de projet. Mais cette fois, tout le monde était d'accord pour se regrouper. On n'a pas eu besoin de lutter politiquement, ça m'a surpris. Tous reconnaissaient que nous avions une meilleure expertise et qu'ils en sortiraient gagnants. »

Un bon plan de communication et une bonne dose de diplomatie ont fait le reste. M. Gauthier et son équipe ont rencontré tous les principaux acteurs un à un : préfets, présidents et directeurs d'OH. « On a bien expliqué le dossier et notre démarche. Les gens nous ont écoutés, mais ils avaient aussi leur 'liste d'épicerie''. On a fini par s'entendre sur tous les points. »

Ainsi, au cours des prochains mois, les 11 offices d'habitation situés sur le territoire de la MRC du Fjord-du-Saguenay, qui regroupent 336 logements, fusionneront avec l'Office d'habitation de Saguenay pour former l'Office d'habitation de Saguenay-le-Fjord. Le nouvel OH sera dès lors responsable de la gestion de quelque 3 500 HLM.

Le processus de regroupement devrait être achevé au début de juillet prochain. « D'ici là, les OH seront intégrés un à un à l'OH de Saguenay. Dès leur intégration, toutes leurs opérations seront prises en charge par le nouvel OH de Saguenay-le-Fjord », précise M. Gauthier.

Les grands gagnants de ce regroupement seront assurément les locataires de HLM, qui bénéficieront d'un service amélioré 24 heures par jour, sur l'ensemble du territoire, croit M. Gauthier. « Le nouvel OH offrira les services de travailleurs sociaux, de professionnels en bâtiment, de comptables et un service juridique sur l'ensemble du territoire. Des avantages que certains offices de petite taille ne pouvaient pas offrir à leurs locataires. Maintenant, un locataire à Petit-Saguenay, situé à 125 km de Saguenay, aura accès aux mêmes services qu'un résident de la rue Racine, au centre-ville. Ce sera un gros plus pour tous », assure M. Gauthier.

Toutefois, ce ne sera pas une mince tâche que de desservir équitablement l'ensemble du vaste territoire de 45 000 km carrés de la MRC du Fjord-du-Saguenay, reconnaît le directeur général : « Ce sera un défi d'offrir les mêmes services à tous les locataires. Mais on a acheté un camion supplémentaire et on aura une équipe volante qui pourra se déplacer pour faire les plus gros travaux, par exemple. »

Le regroupement n'entraînera aucune perte d'emploi chez les gestionnaires, assure M. Gauthier. Ces derniers seront tous invités à intégrer la nouvelle structure ou à accepter une indemnité de départ.

On prévoit que le nouvel OH sera légalement constitué le 1er janvier 2018.

Regroupement des OH à Drummondville

Dans la région de Drummondville, le processus de regroupement des 12 offices d'habitation est entamé depuis novembre 2016. Quelques réunions d'information ont été nécessaires pour convaincre les maires, en particulier, d'adhérer au projet, explique Micheline Larivière, directrice générale intérimaire de l'Office municipal d'habitation de Drummondville : « Au départ, plusieurs craignaient que le regroupement engendre des coûts plus élevés. Nous avons dû leur démontrer que ce ne serait pas le cas parce qu'en se regroupant, plusieurs frais seront partagés. »

Les documents préparés par la SHQ ont été très utiles lors de ces rencontres d'information, poursuit Mme Larivière : « On constatait qu'il y avait beaucoup de méconnaissance du projet de loi no 83. C'est pourquoi nous avons présenté les documents de la SHQ sur la restructuration du réseau des OH et les divers modèles suggérés. Par la suite, un consensus a été atteint très rapidement. »

À la suite des regroupements, l'actuel OH de Drummonville, qui compte 693 HLM, deviendra l'OH de Drummond et englobera plus de 900 logements, avec l'addition des 210 HLM des 11 autres OH de la MRC.

Selon Mme Larivière, le regroupement permettra d'uniformiser les normes et règlements et d'établir une vision commune en matière de gestion des HLM dans la MRC. « En ce moment, il y a beaucoup d'interprétation dans ce domaine », affirme-t-elle.

Le nouvel OH offrira de nombreux autres avantages, estime Mme Larivière, dont un service 24 heures sur 24 pour tous les locataires, une meilleure coordination des opérations sur tout le territoire ainsi que le transfert de logements d'une municipalité à l'autre. « Le fait que la MRC de Drummond ne soit pas très étendue nous facilitera les choses. L'OH le plus éloigné est à 30 minutes de Drummondville. Sur le plan de la gestion, les locataires seront gagnants, car tout le personnel sera beaucoup plus qualifié. »

Le regroupement devrait être légalement constitué au début de l'année 2018.

L'ORH du Lac-des-Deux-Montagnes : un regroupement réussi

Si l'on se fie à l'expérience de la MRC de Deux-Montagnes, les regroupements sont gage de succès. C'est dans cette MRC que fut réalisé, il y aura bientôt quatre ans, le premier regroupement volontaire d'OH.

Ainsi, en septembre 2013, l'Office régional d'habitation (ORH) du Lac-des-Deux-Montagnes voyait officiellement le jour à la suite de la dissolution des offices municipaux d'habitation de Saint-Eustache, Deux-Montagnes, Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Saint-Joseph-du-Lac, Oka et Pointe-Calumet.

Le processus de regroupement, qui engageait plusieurs acteurs dont les élus municipaux, les directeurs d'OH et la SHQ, s'est étendu sur deux ans.

« Nous avions plusieurs objectifs : gérer notre propre centre de services, conserver les services à proximité, améliorer les services offerts aux locataires et renforcer les compétences des gestionnaires. Aujourd'hui, nous pouvons dire : mission accomplie! », se réjouit Mme Ross.

Avant le regroupement, cinq des six directeurs d'OH travaillaient à temps partiel, soit entre 4 et 21 heures chaque semaine, explique Mme Ross. Il était donc très difficile pour eux de maîtriser l'ensemble des règles et des normes et d'accomplir efficacement toutes les tâches liées à leur fonction. « Ils devaient tout savoir! Mais ce n'était pas possible, ils n'avaient tout simplement pas le temps. Avec des gestionnaires à temps plein et mieux formés, on peut aujourd'hui assurer un service plus adéquat. Les locataires nous disent que le service est plus rapide, et on a une meilleure expertise. »

Mme Ross confie toutefois qu'il y avait des résistances au départ : « Les premières rencontres étaient difficiles. Des locataires étaient réfractaires, plusieurs étaient inquiets. Ils avaient peur de perdre leur logement, de subir une augmentation de loyer ou de perdre des services. Rien de tout cela n'est arrivé. »

Des directeurs et directrices des offices dissous craignaient aussi pour leur avenir professionnel. « Nous avons dû les rassurer. J'ai rencontré tous les directeurs d'OH pour savoir quel travail pourrait les intéresser. Le regroupement n'a entraîné aucune perte d'emploi », continue Mme Ross.

Aujourd'hui, l'ORH du Lac-des-Deux-Montagnes gère 495 logements. Les critiques et inquiétudes des débuts sont disparues. « Nous avons une bonne équipe qui offre des services de qualité. Ça va très bien. Je n'entends plus parler du regroupement. »

L'ORH offre maintenant un service 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, à tous les locataires. Un guichet unique a aussi été mis en place pour les personnes à la recherche d'un logement. « Le regroupement a permis une meilleure coordination des opérations sur le territoire, sans compter les économies budgétaires du fait que plusieurs frais ne sont plus dédoublés, comme les frais de téléphonie et d'Internet. »

Le regroupement a également favorisé le rapprochement entre les locataires, continue Mme Ross : « On offre de l'aide aux devoirs et des activités pendant les congés et d'autres activités pour les jeunes. Je crois qu'aujourd'hui, le regroupement est vu de façon très positive. C'est un beau projet réussi. J'en suis très fière! »

Conclusion 

La SHQ souhaite que les regroupements des OH se réalisent de manière consensuelle afin de mieux répondre aux besoins et aux particularités de chacun des milieux. Or, en quelques mois seulement, le milieu de l'habitation a démontré son intérêt à réaliser la restructuration du réseau des OH, dont l'objectif essentiel est de mieux servir tous les citoyens, en particulier les plus vulnérables.

Ainsi, au cours des prochains mois, la SHQ continuera de soutenir activement tous les acteurs engagés dans les démarches de regroupements par l'entremise d'une équipe de professionnels affectés spécifiquement à ce projet.

Crédit photo: Société d'habitation du Québec




RETOUR TRANSMETTRE IMPRIMER SAUVEGARDER
Nouvelles les plus consultées