RETOUR TRANSMETTRE IMPRIMER SAUVEGARDER

La Ville de Gatineau est chef de file en matière de prévention et de soutien aux tags et aux graffitis



Le mercredi 13 janvier 2016

Gatineau dépose son bilan 2011-2015 sur son programme de prévention et de soutien relié aux tags et aux graffitis. Les réalisations du programme ont permis à Gatineau de se démarquer parmi l'ensemble des villes canadiennes et québécoises.

Faits en bref

  • Le programme de prévention de graffitis est en place depuis cinq ans. Toutefois, Gatineau intervient en matière de tags et de graffitis depuis quinze ans.
  • Gatineau met en valeur le graffiti en tant qu'art urbain.
  • Quarante-cinq murs et trois tunnels autorisés sont mis à la disposition des artistes-graffiteurs afin qu'ils expriment leur art à volonté, en toute légalité.
  • Le programme de prévention et de soutien relié aux tags et aux graffitis compte trois volets : prévention, nettoyage et réglementation.
  • Le programme de prévention des graffitis vise à sensibiliser les citoyens et les jeunes aux bienfaits du graffiti légal. Il compte de nombreuses retombées positives :
    • Il a permis une meilleure connaissance des actions de la Ville.
    • Il a embelli l'espace public et les milieux de vie.
    • Il a contribué au développement du sentiment de sécurité chez les citoyens.
    • Il a diminué aussi le nombre de tags et de graffitis illégaux.
    • Il a permis une valorisation positive des graffiteurs et un soutien constant auprès des citoyens.
  • Le programme municipal a inspiré le développement de programmes similaires à Sherbrooke, Longueuil, Lévis, Edmonton, Toronto et Brisbane.
  • Seize fresques ont été réalisées et sont réparties dans l'ensemble des secteurs de la ville.
  • Des démonstrations dans plus de 30 événements annuels ont permis de faire connaître le programme et de sensibiliser plus de 27 500 personnes.
  • Plus de 2500 jeunes ont été sensibilisés au respect des biens publics et privés lors des 37 activités d'animation.
  • Vingt-quatre différents mobiliers urbains ont été mis en valeur dans le cadre du projet de décoration de boîtes de Bell.
  • La tenue des cinq éditions du concours annuel de graffiti a aussi permis de décorer le corridor du Rapibus
  • Depuis 2013, Gatineau est partenaire avec la STO pour embellir les lieux de transport en commun. Par exemple, le corridor du Rapibus et les tunnels aux abords du pont Noir.
  • En moyenne, 450 infrastructures municipales ont été nettoyées par année par le Service des travaux publics.
  • Soixante-douze propriétés privées ont été nettoyées afin de soutenir les citoyens dans l'enlèvement des graffitis illégaux lors de 17 corvées de nettoyage.
  • À la suite de la mise en oeuvre du programme et la création des sites autorisés, une diminution importante de plaintes associées au graffiti a été constatée.
  • De 2011 à 2015, 127 plaintes ont été enregistrées et traitées concernant le règlement sur le contrôle des tags et des graffitis (Règlement 242-2010).
  • Le programme de prévention des graffitis a été reconnu à plusieurs reprises. Voici les plus récents :
    • Récipiendaire du prix Graffiti Fighter Awards octroyé dans le cadre de la Conférence internationale Zéro Graffiti (2013).
    • Nomination de deux employés municipaux en tant que Personnalité de l'année 2013 Radio-Canada/Le Droit (catégorie Engagement social/Vie professionnelle).
  • La description du programme et les fresques réalisées sont disponibles en ligne. Vous pouvez d'ailleurs y consulter deux vidéos de sensibilisation.
 
             

Adresse http://www.rimq.qc.ca/detail_news.php?ID=559665
RETOUR TRANSMETTRE IMPRIMER SAUVEGARDER
Suivez-nous sur les médias sociaux
Nouvelles les plus consultées